5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Quand des députés grecs envoient de l'argent à l'étranger

28 février 2012

Economie Politique Grèce

558 mots   495       Comments

Dora Bakoyannis

Dora Bakoyannis

Dora Bakoyannis, une ancienne ministre des Affaires étrangères et chef de l'Alliance démocratique (parti centriste), a mis fin aux spéculations politiques fébriles concernant le transfert mystérieux d'un million d'euros à l'étranger l'année dernière, en précisant que son mari, entrepreneur, avait utilisé cette somme pour acheter un navire.

Dans ses commentaires aux journalistes à l'extérieur du Parlement, Mme Bakoyannis a décrit la frénésie des médias concernant une simple transaction commerciale par un non politicien comme «une farce incroyable."

Bakoyannis a déclaré qu'elle a été interrogée par le vice-président du Parlement, Vangelis Argyris, au sujet d'un paiement effectué à une banque à Londres en Mars de l'année dernière, et a expliqué que l'argent était lié à un investissement fait par son mari, Isidoros Kouvelos, le propriétaire d'un société de transport maritime. Bakoyannis a déclaré que l'argent de son mari venait d'actions de la Bourse de New York qui ont été liquidées par le biais d'une banque grecque et utilisées pour acheter un bateau à Londres.

Bakoyannis a déclaré qu'elle aussi avait bien compris le battage médiatique et qu'elle a été parmi ceux qui exigent que le nom de la personne à soit rendue publique.

L'ancienne ministre a ajouté qu'elle pense qu'une tentative a été faite pour «couvrir les politiciens qui avaient vraiment transférés leur argent sur des comptes bancaires en Suisse pour le sauver de la Grèce."

La fureur a commencé mercredi dernier lorsque le responsable de l'agence de lutte contre le blanchiment d'argent a affirmé qu'un député non identifié avait retiré un million d'euros d'économies du pays au printemps dernier alors même que les autorités faisaient appel aux citoyens grecs de ne pas paniquer dans le but d'éviter justement une panique bancaire.

source : ekathimerini

Dora Bakoyannis

Dora Bakoyannis tournée en dérision

(voir cet article pour la classe politique grecque tournée en dérision)

Si la "farce" s'arrête ici concernant le cas de Dora Bakoyannis, dont vous pouvez vous souvenir d'une de ses interventions (en France) qui ne vous laissera pas de marbre, l'affaire est loin d'être terminée, puisque Mr Venizelos, le ministre des Finances  a révélé la semaine dernière qu'il y a quelques 40 députés, fonctionnaires ou certains de leurs proches qui ont envoyé des sommes de plus de 100.000 euros à l'étranger pendant l'année 2011. La commission compétente du Parlement examinera si ces transactions étaient légales. 

Donc pour résumer, pendant que le peuple se saigne, une partie de la classe politique tente de se sécuriser. Je suis curieux de savoir si ceux qui ont procédé à ces transferts d'argent ont voté pour ou contre les différents mordorandum. J'espère pour eux qu'ils ont voté contre. Car valider des mesures d'austérités dont on connait les conséquences et se sauver les fesses en plaçant ses réserves en Suisse pourrait être très mal vu. Mais nous ne sommes jamais au bout de nos surprises avec le théâtre politique grec. Qui sait, peut-être certains politiciens ont-ils -aussi- allègrement puisé dans les caisse de l'Etat ? Qui sait ?