5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

La liste des 4151 mauvais payeurs grecs

25 janvier 2012

Economie Enquête Les indispensables Politique Société fiscalité Grèce impots

570 mots   504       Comments

La liste des 4151 comprend ... 4151 noms. L'autorité en charge de la protection des données personnelles a donné son feu vert pour la diffusion des noms, prénoms et montants des impôts impayés. 4151 noms qui représentent les 4151 plus "gros" mauvais payeurs, pour un montant global de ... 14 877 807 564 €. Pas loin de 15 milliards d'euros. Pas loin d'un budget d'Etat qui permettrait à la santé de s'en refaire une, par exemple. 4151 noms pour 15 milliards d'euro, cela correspond à un moyenne de  3 613 587 € d'impayés par personne. Qui sont ces contribuables qui ont en moyenne pas loin de 4 millions d'euros d'impôts impayés ? Des hommes d'affaire puissants, des sportifs, des artistes. Mais certainement pas la majorité des contribuables.

Le top 1 de la liste, N.Kasimatis, comptable et entrepreneur de Thessalonique, doit ... 952 087 781.55 € à l'Etat. Juste hallucinant : presque un milliard d'euro à lui tout seul. Le numéro 2 doit, lui, 320 699 493.83 €. Le comptable est en prison depuis 2009, et devrait y rester plusieurs centaines d'années. Le top 10, a lui seul correspond à un montant de ... 2 milliards 631 millions 262 milles 534 euros et 31 cents. On imagine assez difficilement que l'Etat ne se soit pas réveillé avant. Mais les puissants ont les passes droits qui permettent de passer l'éponge. Cela serait-il susceptible de changer ?

Le gouvernement menaçait (promettait ?) depuis quelques temps déjà de diffuser cette liste. Car si Mr N.Kasimatis est en prison, nombreux sont ceux qui coulent des jours heureux dans leurs résidences. Reste à savoir si le gouvernement va pouvoir rapatrier ces montants. Difficile à dire. Difficile également d'imaginer, à la vue des sommes, que personne n'ai pu être au courant dans la classe politique. Et bien sur, on ne parle que de chiffres officiels...

Mais revenons sur cette liste, car les chiffres sont assez intéressants. Ils correspondent aux arriérés d'impôts supérieurs à 170 000€. Le graphique ci-dessous présente un état des lieux global (cliquez pour le voir en meilleure définition) :

Les 4151 plus importants détenteurs de dettes envers l'Etat Grec

Les 4151 plus importants détenteurs de dettes envers l'Etat Grec

Ce qui est frappant, outre les montants, c'est de s'apercevoir que la répartition n'est pas complètement homogène. Quand 532 personnes se "partagent" une dette de 11 milliards d'euro (!!!), il y a plus d'endettés dans la tranche des 1 million à 5 millions que dans celle des 500 000 à 1 million. On peut observer également que les dettes supérieurs à 1 million représentent un total de 13 milliards et 700 millions (92% de la dette totale) pour 1743 contribuables (42% des 4151). Il semble donc que plus on joue, plus on joue gros. A moins que plus on soit riche, plus il soit aisé d'obtenir des largesses des hauts fonctionnaires de l'Etat pour effacer l'ardoise. Ou tout au moins pour l'ignorer quelques temps.

Mais que va-t-il se passer pour ces contribuables ? Sont-ils vraiment en difficulté désormais du fait de la diffusion de leurs noms ? On peut se poser la question sur la réaction de la population qui se saigne depuis 2 ans face à la diffusion de ces chiffres. Dans un climat tendu, où la classe politique est copieusement invectivée, on peut se demander si les violences faites aux politiciens ne vont pas se répandre à ceux qui -volontairement (ou non ?)- doivent ces sommes astronomiques à l'Etat.

Mais la population est plus occupée à trouver le moyen de survivre, car en attendant, de plus en plus de grecs dorment dehors :

Le stade occupé par des sans domiciles

Le stade occupé par des sans domiciles