5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Le FMI "formait" des journalistes Grecs pour présenter le Fonds "sous un jour favorable"

19 juin 2015

Polémique comité sur la dette crise dette FMI Grèce Panagiotis Roumeliotis séminaires Zoe Konstantopoulou

L’ancien représentant de la Grèce au FMI, Panagiotis Roumeliotis, a révélé lors de son audition au comité de la dette, que des journalistes grecs ont assisté à des séminaires financés par le FMI et étaient invités à présenter le FMI sous un jour favorable. Le directeur du département Communication du FMI Gerry Rice l’a démenti dans une lettre.


378 mots   7849       Comments

Panagiotis Roumeliotis, ancien représentant de la Grèce au FMI

Panagiotis Roumeliotis, ancien représentant de la Grèce au FMI

L'ancien représentant de la Grèce au FMI, Panagiotis Roumeliotis, a déclaré devant le comité parlementaire sur la dette grecque que plusieurs journalistes grecs ont été "formés" à Washington DC afin de soutenir les positions du FMI et de la Commission Européenne dans les médias grecs.

"Le FMI a formé" des journalistes grecs afin qu'ils puissent "promouvoir les positions du FMI et de la Commission Européenne dans les médias grecs"

Selon Roumeliotis, les séminaires et cours de formation ont eu lieu à Washington DC, ainsi que diverses sessions qui se sont tenues en Grèce. Il a ainsi expliqué que c'est lors de la rencontre de journalistes à Washington qu'ils lui ont dit qu'ils étaient invités par le FMI pour participer à ces séminaires.

Roumeliotis a cependant refusé de divulguer les noms des journalistes impliqués, mais a indiqué que le comité pouvait demander la liste au Directeur de la Communication de l'organisation, Gerry Rice.

La présidente du Parlement, Zoe Konstantopoulou, a immédiatement adopté cette proposition et a nommé un membre du comité chargé de rédiger les actes de procédure.

Roumeliotis a également révélé que "Christine Lagarde et d'autres hauts fonctionnaires du FMI m'ont contacté avant mon témoignage devant le comité pour me rappeler que les membres du FMI bénéficient de l'immunité pour leurs actes".

Lors de l'audition de l'ancien représentant de la Grèce au FMI, la présidente du Parlement et du Comité, Zoe Konstantopoulou a également déclaré : "En Grèce, certaines personnes qui travaillent pour les médias de masse dissimulaient le fait que la dette grecque n'était pas viable", faisant une référence spécifique au journaliste Y. Pretenderis qui l'avait évoqué dans son livre.


Mise à jour (20/06/2015) : les propos de P. Roumeliotis ont été démentis par le directeur du département Communication du FMI Gerry Rice (voir le document PDF ici).

En réponse, le ministre Terens-Nikolaos Quick a indiqué sur twitter que "la réponse comporte des lacunes" et qu'il souhaitait "les noms et les dates". Il a d'ailleurs indiqué qu'il les "demandera".

A suivre...