5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Affaire des sous-marins : Evangelos Venizelos absous de ses péchés

8 octobre 2014

Politique Antonis Samaras Evangelos Venizelos Nouvelle Démocratie PASOK sous-marins

Le premier ministre Antonis Samaras a « oublié » les plaintes émises par lui et son groupe politique au sujet de la loi scandaleuse passée en 2010 par Evangelos Venizelos, laquelle a coûté 1,3 milliards d’euros à l’état grec. Ce faisant, Samaras a du même coup enterré la question des responsabilités dans cette affaire, en vue du vote de confiance.


363 mots   934       Comments

Devant la possibilité de perdre les voix de députés du PASOK à l'occasion du vote de confiance des prochains jours, Antonis Samaras a choisi d'« oublier » le passé des socialistes grecs et de leur parti, et de « blanchir » Evangelos Venizelos au sujet de la loi scandaleuse soumise par celui-ci en 2010, et grâce à laquelle les Grecs ont déboursé 1,3 milliards d'euros supplémentaires pour la construction de deux nouveaux sous-marins, en lieu et place du programme de modernisation des sous-marins de type 209 - et ce, sans que les paiements ne soient conditionnés à la livraison des travaux.

À l'époque où cette loi avait été soumise au Parlement, Antonis Samaras l'avait qualifiée de scandaleuse. Et Kostas Tassoulas, alors représentant parlementaire de la Nouvelle Démocratie, avait lancé une violente attaque contre l'actuel vice-président du gouvernement.

upovruxio-pipinos

Le sous-marin Pipinos, le second de type 214 dont dispose l'état-major de la Marine, dispose d'un système de propulsion anaérobie qui lui donne la possibilité de rester en immersion durant 15 jours, alors que tous les modèles conventionnels sont contraints de refaire surface toutes les 24 heures. Le séjour prolongé du sous-marin en cale sèche est à l'origine d'un problème au niveau des batteries, dont la capacité est tombée à 70 %. La durée de vie du sous-marin est inférieure à celle prévue initialement. (source photo : efsyn.gr)

Oubliant donc tout ceci, le premier ministre a mentionné avant-hier, durant la cérémonie de lancement du Pipinos, comme le note le journal des rédacteurs, que « l'état grec est entré en possession de tous ces sous-marins grâce à une loi soumise et votée au parlement à l'initiative de l'actuel vice-président du gouvernement, M. Venizelos, qui était à l'époque ministre de la défense. »

Thodoris Dritsas, représentant parlementaire de SYRIZA, a fortement réagi, soulignant dans une déclaration que le premier ministre « a donné une lettre d'indulgence à tous les gouvernements et tous les ministres concernés des 12 dernières années ! Pour nous, le scandale permanent des sous-marins et des chantiers navals de Skaramanga reste un dossier ouvert ».

Traduction : Pascal pour Okeanews