5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Le nouveau hobby en Grèce : l'arrestation des grand-mères pour dettes envers l'Etat

5 mars 2014

Droits de l'homme Justice Polémique dette grand-mères Grèce loi ministère des finances troïka

Le nouveau passe-temps en grèce...


425 mots   2693       Comments

Le ministère grec des finances a un nouveau passe-temps: pourchasser les mamies pour dettes envers l'État ou les fonds d'assurance. Quelques jours seulement après l'arrestation par la police d'une patiente de 90 ans atteinte de la maladie d'Alzheimer pour une dette de 5000€ envers l'administration fiscale d'Athènes, une autre grand-mère de 79 ans s'est retrouvée dans une cellule de détention à Chalkida, en Eubée. Elle y a passé la nuit.

Une femme agée atteinte de la maladie d'Alzheimer pour une dette de 5000€ envers l'administration fiscale

Une femme agée atteinte de la maladie d'Alzheimer arrêtée pour une dette de 5000€ envers l'administration fiscale

La grand-mère se remettait d'une opération de pontage, quand elle a perdu sa carte d'identité. Quand elle est allée au poste de police local pour demander une nouvelle carte, elle a été détenue en raison d'une dette de 900€ envers un fonds d'assurance. La dette avait augmenté, passant de 900€ à 5000€, sans doute en raison des intérêts et des amendes. Selon les lois imposées par la troïka, les débiteurs de dettes de plus de 5000€ peuvent être arrêtés et passer au tribunal.

La femme âgée avait subi un triple pontage deux semaines avant l'incident et sa fille avait demandé sa libération afin que sa mère soit en mesure de poursuivre son traitement, mais la police a répondu que ce n'était pas possible et que c'était au procureur de décider.

S'adressant à méga TV,  la débitrice a déclaré que les policiers ont montré un bon comportement, mais elle s'est plainte concernant les autorités.

"Je ne savais rien de cette dette. J'ai fait ma déclaration de revenus comme chaque année, je reçois ma pension normalement. Ils auraient pu  me renseigner sur cette dette, non ? " a dit la personnes âgée fragile d'une voix faible.

Elle a passé la nuit au poste de police.

La personne âgée et sa fille se demandent pourquoi elles n'ont jamais été informées de cette dette malgré le fait que ces données étaient connues des autorités.

La personne âgée devrait être temporairement libérée sur ordre du procureur mais conformément à la loi, elle devra comparaître devant le tribunal dans les 48 heures.

A partir de la mi-mars, les services fiscaux pourront saisir automatiquement les comptes bancaires en raison de dettes envers l'État, sans préavis au débiteur, ce qui ne manquera pas de créer de nouveaux drames un peu partout en Grèce.