5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Céphalonie : le documentaire "Kefalonia Insomnia" montre la dévastation sur l'île par le séisme

7 février 2014

Environnement Solidarité catastrophe Céphalonie Grèce séisme tourisme tremblement de terre vidéo

Un petit documentaire sombre mais sincère fait par une famille qui aime l'île ionienne


353 mots   2154       Comments

Intitulée "Kefalonia Insomnia", la vidéo de cinq minutes est l'œuvre des jeunes Nils et Tim Kullack et de leurs parents Daniel et Alexandra, qui ont fait de Céphalonie leur maison il y a cinq ans. L'équipe de la famille a décidé d'enregistrer la vidéo après le deuxième tremblement de terre majeur du 3 février.

Une impression écran issue du film de la famille.

Une impression écran issue du film de la famille.

La série de tremblements de terre sur l'île a commencé le 26 Janvier, avec un séisme de 5.9 sur l'échelle de Richter. Dans les neuf jours qui ont suivi, il y a eu un nombre impressionnant de 1328 répliques de magnitude supérieure à 3 sur l'île, selon l'Institut de géodynamique d'Athènes.

"Nous avons fait cette vidéo parce que nous voulions montrer ce qui s'est passé. Nous voulions simplement documenter ce que nous avons vu de nos propres yeux parce que nous ne croyons pas que l'État peut aider les résidents comme il se doit en raison de la situation financière" a expliqué Alexandra Kullack à EnetEnglish.

"Bien que vous ne puissiez pas comparer les deux tremblements de terre de magnitude 6.0 aux tremblements de terre massifs dans des endroits comme le Japon, c'est une tragédie locale pour beaucoup de gens" a-t-elle ajouté.

"C'est notre vision de la catastrophe, la vision de quatre personnes qui ont l'île dans leurs cœurs."

La famille a vécu pendant les cinq dernières années dans le village de Rifi, qui est en dehors de Lixouri, la péninsule la plus touchée par les tremblements de terre. Il y a eu de graves dommages sur les vieilles maisons de la région.

La vidéo se termine avec des images montrant que pas toutes les parties de l'île ont été touchées par les tremblements de terre : un message d'espoir pour les Kullacks, qui, espérent-ils, encouragera les touristes à continuer à visiter l'île.

"Pou pas?" (Où allez-vous?), demande la vidéo à la fin. "Il est temps d'aider."