5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Corruption bancaire : un magnat des médias et des assurances accusé de blanchiment d'argent

10 janvier 2014

Corruption Justice Alpha TV banques corruption Demco Dimitri Contominas Grèce Hellinic Postbank Médias

Le propriétaire de la chaîne de TV privée Alpha témoignera mardi dans cette affaire qui a abouti à plus de 400 millions d'euro de pertes pour la banque


539 mots   640       Comments

Dimitri Contominas, propriétaire de Alpha TV et président de Demco assurance, fait face à des accusations de fraude, de complicité directe pour faute professionnelle et de blanchiment d'argent à la TT Hellenic Postbank.

Une agence de Hellenic Postbank en 2011 (photo : Reuters)

Une agence de Hellenic Postbank en 2011 (photo : Reuters)

Un homme d'affaires milliardaire qui fait partie des personnes accusées d'implication dans une affaire de corruption dans une ancienne banque d'État a reçu une prolongation pour fournir un témoignage.

Dimitri Contominas (74), le propriétaire de Alpha TV et président de Demco assurance , fait face à des accusations de fraude, de complicité directe de faute professionnelle et de blanchiment d'argent à la TT Hellenic Postbank.

Contominas, qui suit un traitement médical dans une clinique d'Athènes, a reçu l'ordre d'être transféré dans un hôpital public sur les instructions du procureur général et sera appelé à témoigner mardi.

Des procureurs anti-corruption ont porté plainte contre 25 personnes, dont des hommes d'affaires ainsi que les anciens et actuels dirigeants de la banque, et ont déjà ordonné l'arrestation de sept d'entre eux, dans une affaire qui se concentre sur les prêts aux entreprises non garantis qui ont abouti à plus de 400 millions d'euro de pertes pour la banque.

L'enquête, qui a débuté en Juillet 2010, en mettant l'accent sur les activités de la banque de 2007 à 2012. Selon des sources, la banque a approuvé des prêts excessifs à certains hommes d'affaires sans garanties, dont "même pas un euro" n'a été remboursé.

L'enquête a également révélé que, dans plusieurs cas, ces prêts ne vont pas vers l'activité des entreprises, mais sont destinés à «la création de richesse", grâce à des transferts à des sociétés offshore ou par l'achat de biens immobiliers à l'étranger.

Parmi ceux pour lesquels un mandat d'arrêt a été délivré est Angelos Filippidis, président de la banque de 2007 à 2009. Selon son avocat, il est actuellement aux Etats-Unis et sera de retour en Grèce dans les prochains dix jours afin de témoigner.

"Tous les prêts ont été accordés avec des décisions unanimes par le conseil d'administration et toutes les procédures ont été respectées. Si je pouvais remonter le temps, je les approuverais à nouveau aujourd'hui", a déclaré hier Filippidis sur Skai Radio.

Deux anciens directeurs généraux adjoints de la banque, Marios Vorotsis et Charalambos Giangoudis, ont également été arrêtés.

Des mandats ont également été émis pour Kleon Papadopoulos, président de la banque de 2009 à Janvier 2013; Kyriakos Griveas, un homme d'affaires basé à Londres, sa femme Anastasia Vatsa et Haralampos (Haris) Siganos, nommés au conseil d'administration en 2011 et chef de l’exécutif en 2013.

Dans une déclaration commentant cette affaire, Contominas dit qu'il n'y avait rien d'illégal à ses activités commerciales et a souligné que "les prêts de Hellenic Postbank pour Demco, contrairement à d'autres énormes prêts accordés à des entrepreneurs bien connus, sont totalement couverts avec des garanties sur mes actifs personnels ".

La banque, maintenant connu sous le nom de New TT Hellenic Postbank, a été absorbée en Juillet par Eurobank, l'une des quatre plus grandes banques du pays.