5 ans d'actualité indépendante sur les crises en Grèce

Grèce : la campagne de communication #bloodstrawberries porte ses fruits

20 avril 2013

Société campagne communication Grèce Manolada

321 mots   886       Comments

Suite à la fusillades dans la ferme de Manolada, voir plus de précisions ici et ici, une campagne de communication a été lancée presque instantanément pour inciter les grandes surfaces à ne plus vendre les fraises de cette ferme, ou de la société Vangelatos SA, tant que cette dernière collabore avec la ferme.

bloodstrawberries

« En tant que citoyens et consommateurs, nous voulons exprimer notre dégoût vis-à-vis de ces événements et nous vous demandons de retirer les produits de la ferme de Manolada de vos rayons ». C’est en substance, le message qu’adressent les citoyens grecs aux grandes surfaces, qui, d’une manière générale, ont répondu de manière claire : Chalikidakis SA, Sklavenitis, AB Vassilopoulos et  d’autres ont répondu aux mails pour assurer à leurs clients qu’ils cesseraient toute coopération avec la ferme en question compte tenu des événements récents.

A l’origine de cette campagne de communication « blood strawberries » un blogueur dénommé Ypopto_Mousi (la ‘’barbe suspecte’’ en grec). Lancée le 18 avril, la campagne de communication s’est immédiatement mise en place à l’annonce de la fusillade, pendant qu’en parallèle, les commentaires sur twitter déferlaient. Une réactivité démontrant l’extrême attention que les Grecs prêtent à l’information. Un site internet s'est d'ailleurs créé en quelques heures pour alerter sur ce sujet.

Ce n’est pas la première fois qu’une initiative du genre se met en place pour manifester son indignation. Déjà au début du mois d’avril, ce même Ypopto_Mousi avait organisé une campagne de communication pour mettre en garde contre la publicité présente sur des médias qui soutiennent la communication du parti néonazi. En savoir plus ici. Cette initiative s’était également soldée par des retours positifs de la part des entreprises.