Okeanews change : cliquez ici pour en savoir plus et nous aidez à poursuivre !

Grèce : la police frappe aussi les journalistes et les photographes


5 avril 2012  
dernière mise à jour le 25/08/2012 à 12h07


C'est la deuxième soirée consécutive de violences envers des journalistes ou photographes. Hier déjà, la police a blessé une jeune journaliste, Rena Maniou, pendant la commémoration de la mort de Dimitris Christoulas, voir la vidéo :

La station de métro de la place Syntagma était fermée aujourd'hui dès 17h.

Ce soir, nouvelle commémoration, nouvelles agressions de la police envers des journalistes. Les ordres sont clairs : personne ne s'approche du parlement. La police antiémeute n'a permis à personne de venir à proximité du Parlement grec et a commencé à pousser, à donner des coup de pied et des coups de poing aux manifestants, ainsi qu'aux journalistes et aux reporters photo couvrant la journée de commémoration, voir cette vidéo :

Parmi les journalistes blessé, Marios Lolos, président de l'association des Photo-Reporters grecs, a été frappé à la tête par un policier anti-émeute, et a indiqué qu'il porterait plainte :

Marios Lolos, blessé par la police anti-émeute

Marios Lolos, blessé par la police anti-émeute (photo newsit)

Il semble bien que la dictature économique impose aussi sa dictature policière.

La junte est bien de retour en Grèce...



Commentaires

+ -
bientôt